Tu es une mangeuse du type “marguerite”!

Tes réponses indiquent que tu es en majeure partie une mangeuse du type «marguerite»!

«Je t’aime…un peu, beaucoup, passionnément, à la folie!» …ton comportement alimentaire est façonné par ton humeur! Tu es ce que l’on appelle une mangeuse émotionnelle!

Lis l’analyse de ton résultat jusqu’au bout pour découvrir comment tu peux obtenir un bonus à télécharger! 🎁 😉


Dans la vie, tu es probablement curieuse, tu aimes essayer de nouvelles choses et la variété dans le quotidien. Tu apprécies la liberté, tu ne planifies pas trop et tu es assez spontanée. Globalement, tu es guidée par tes émotions et le principe de plaisir. Et cela te pousse certainement à avoir une vie passionnante, pleine d’expériences et de découvertes.

Ces traits de caractère s’appliquent également à la nutrition et peuvent avoir comme conséquence, que tu recherches la simulation, le plaisir et le réconfort dans la nourriture. Ce n’est pas une mauvaise chose en soi, mais cela peut devenir problématique s’il s’agit de ta principale ou seule source de plaisir et de réconfort dans la vie.

Une alimentation émotionnelle peut se présenter ainsi:

  • Après une journée stressante au travail, tu as une envie accrue de sucreries
  • Tu te récompenses avec de la nourriture
  • Tu manges fréquemment
  • Tu manges quand tu es triste ou contrariée

L’alimentation émotionnelle est un sujet extrêmement complexe qui peut être déclenché par une grande variété de facteurs. Les causes les plus courantes sont l’ennui, les reproches d’autrui, les échecs et l’insatisfaction. Tu pioches alors volontiers dans la nourriture pour te sentir mieux pendant une courte période et par là tu cherches à compenser tes besoins émotionnels. Mais tu sais bien toi-même que ce comportement te rend finalement malheureuse à long terme.

Ce qui t’empêche de maigrir

Les excès

Avec un comportement alimentaire de type «émotionnel», tu cours le risque de franchir la limite de ce qui est bon pour toi et de devenir excessive. Si tu te tiens devant un buffet, par exemple, il est fort probable qu’attirée par la stimulation et la variété, tu auras envie de tout goûter (ou presque) sans grande restriction. Il n’y a rien de mal à cela, mais cela te conduira souvent à faire des excès et tu mangeras au final beaucoup plus que ce dont ton corps a besoin. Il en sera de même lorsque tu chercheras le réconfort et la consolation à travers la nourriture: tu absorberas un surplus que ton corps va stocker sous forme de graisses.

Le poids des habitudes

Tu as pris l’habitude d’utiliser la nourriture pour soulager le stress, pour te réconforter ou te faire plaisir. Dans ton cerveau s’est créé un lien «nourriture = sensation agréable» et cela te pousse désormais à chercher de la nourriture lorsque tu as des besoins émotionnels.

Le cercle vicieux

Tu manges pour te sentir mieux, et cela marche sur le moment. Mais le réconfort est de courte durée. Et lorsque tu te rends compte de tes excès alimentaires, tu te sens finalement encore plus mal qu’avant. Tu es assaillie par la culpabilité et la sensation de ne pas être capable de maîtriser ton comportement alimentaire. Cela te pousse à te tourner de nouveau vers la nourriture pour «anesthésier» ce mal-être. C’est un véritable cercle vicieux!

Les régimes

Lorsque ce scénario se produit, tu peux être tentée de rechercher des instructions nutritionnelles spécifiques ou un régime alimentaire approprié pour te discipliner. Mais est-ce que cela ne contredit pas complètement les traits de caractère de la personne «émotionnelle»?
Suivre un régime signifie suivre certaines règles et interdictions. Est-ce possible pour les personnes qui aiment la variété et la liberté? Si tu recherches la réponse dans une vie contrôlée avec des directives et des interdictions spécifiques, tu auras très certainement l’impression d’être en prison. Il est peu probable que ce qui est bon pour les personnes qui aiment le contrôle te rende heureuse. Avec une discipline rigoureuse et une volonté de fer, tu pourras peut-être perdre du poids. Mais la question est de savoir dans quelle mesure ce succès sera durable et quelle sera alors ta qualité de vie?

Je te rassure, tu n’es absolument pas seule avec ce comportement. Beaucoup de femmes recherchent également une solution pour surmonter leur alimentation émotionnelle.

Mes conseils pour toi

Surmonter ce comportement est vraiment très difficile. Je peux donc comprendre que tu n’aies pas encore réussi. J’ai trois conseils importants pour toi aujourd’hui:

Mon premier conseil

À chaque fois que tu t’apprêtes à manger quelque chose, pose-toi cette question: «Est-ce que j’ai vraiment faim en ce moment, ou bien est-ce que je désire simplement me sentir autrement?». Cela t’aidera à arrêter de manger inconsciemment pour des raisons émotionnelles, sans avoir véritablement faim.

Mon deuxième conseil

Tu peux être attentive aux émotions et situations particulières qui te poussent à manger sans avoir faim. Quels sont tes «déclencheurs» privilégiés? Est-ce l’ennui, le stress, la solitude?

Ensuite, fais une liste très précise des choses que tu peux faire pour te sentir mieux la prochaine fois que ces situations se présentent et que tu es tentée de manger. Écris ta “liste d’alternatives positives”. Sur cette liste, n’inscris que des choses qui te conviennent vraiment personnellement. Qu’aimes-tu? Qu’est-ce qui te distrait? Qu’est-ce qui te rend heureuse? Comme ça tu n’as pas besoin de recourir systématiquement à la nourriture quand tu ne vas pas bien parce que tu as développé de nouvelles stratégies et qu’elles font désormais partie intégrante de ton quotidien.

Mon troisième conseil

Nous l’avons vu, le contrôle et la discipline ne sont pas la stratégie la mieux adaptée pour une mangeuse émotionnelle. Mais dans ce cas, comment réussir à se sentir libre aujourd’hui, à vivre sa curiosité et sa spontanéité tout en maîtrisant son alimentation? La réponse pour les mangeuses de type «marguerite» réside dans une alimentation en pleine conscience!

Manger consciencieusement signifie manger attentivement et sans distractions, pour que tu puisses remarquer ce que tu manges et en quelle quantité, et surtout quand tu es suffisamment rassasiée. Cela te permet de suivre ton envie de variété: tu peux tout manger à la seule condition que tu doives reconnaître quand tu as assez mangé. Pense à nouveau à «manger» comme activité unique et essaye de limiter les distractions. Plus précisément, cela signifie éteindre la télévision, mettre le téléphone portable de côté et s’asseoir à table pendant les repas. Prends ton temps en mangeant, fais des pauses, mâche bien chaque bouchée et savoure consciemment. Reste à l’écoute de ton corps: tu limiteras les excès et ne mangeras pas plus que ce dont ton corps a besoin!

Si tu veux aller plus loin

Devenir une experte de ton corps, seule ou avec des livres peut être assez fastidieux. J’ai rassemblé beaucoup de conseils et d’informations sur ce sujet et je voudrais les partager avec toi en t’invitant très chaleureusement à visiter mon blog: mental-minceur.com

Je te souhaite beaucoup de plaisir dans la mise en œuvre de ces conseils et je me réjouis de pouvoir t’accompagner sur ton chemin vers un nouveau bien-être! ♥

Marie!

MARIE LIND
Coach et experte en psychologie du comportement alimentaire
Hypnothérapeute certifiée
mental-minceur.com

Est-ce que tu me suis déjà?

Suis-moi sur les réseaux sociaux et rejoins notre communauté de femmes bienveillantes et rayonnantes de bien-être!

Dis-moi comment je peux t’aider!

Tu peux bien volontiers me faire part de tes difficultés, tes objectifs et tes souhaits!

👉 Remplis simplement ce formulaire (répondre aux questions prend environ 5 minutes).

🎁 Je t’offrirai en cadeau mon livre numérique «Que faire lorsque manger moins et bouger plus ne suffisent pas»
Ce livre t’aidera à comprendre les vraies raisons qui empêchent de maigrir et contient des outils pratiques pour mincir durablement.
Je t’offre également deux séances de méditation anti-fringales et anti-stress en format audio.