Marie Lind
Psychologie

Plus belle, plus intuitive, plus heureuse ! Voici ma recette !

Cet article participe à l’événement interblogueurs » les 3 déclics pour changer de vie » du blog « fais briller tes étincelles », un site pour mieux vivre dans sa maison et se sentir plus connecté à soi.

Des épreuves à la résilience

Aujourd’hui, je me livre à vous ! Je vous emmène faire un petit tour dans les coulisses de ma vie !

Je me considère comme une personne plutôt chanceuse, car même dans les difficultés, j’ai toujours trouvé quelque chose de positif à en retirer ! Chaque expérience m’a ouvert de nouvelles perspectives ! Les épreuves ont été pour moi une occasion de grandir, une source d’évolution.

Je partage avec vous 3 déclics qui m’ont amené à changer et à prendre de meilleures décisions. Voici 3 leçons de la vie qui m’ont apprisent à être plus belle, plus intuitive et plus heureuse ! 😄

femme heureuse

1. Assume ta différence pour être vraiment belle !

Une particularité source de souffrance

Depuis toute petite, je me suis très souvent sentie différente des autres, un peu comme en décalage. J’avais l’impression qu’on n’avait pas les mêmes centres d’intérêt ni façon de penser. Et ça n’a pas toujours été facile pour moi de m’intégrer surtout à l’adolescence. En conséquence, j’ai cherché à être normale, à ressembler aux autres, à gommer et à cacher mes différences pour qu’on ne remarque pas que j’avais une sensibilité et une manière de réfléchir particulière. 

enfant jouant seule

J’ai toujours vécu cette différence comme s’il me manquait quelque chose, comme un handicap en fait. Et j’ai pensé que cette sensation allait disparaître avec le temps, mais ça a persisté à l’âge adulte. 

Le diagnostic

Alors j’ai décidé de consulter une psychologue et de passer des tests. Résultat : j’ai découvert que j’avais un quotient intelectuel supérieur à la moyenne et une hypersensibilité. En gros, mon cerveau (aussi bien rationnel qu’émotionnel) est en hyper-fonctionnement en permanence, ce qui explique le décalage que je ressens !

zèbre

Les personnes à haut potentiel et hypersensibles comme moi, on appelle ça des « zèbres ». Je me suis beaucoup documentée sur le sujet. J’ai pris conscience que ma différence n’était pas quantitative, mais qualitative : j’étais autre dans ma manière de ressentir et de penser, mais ce n’était ni mieux ni moins bien, simplement autrement !

Sublimer ses différences

J’ai commencé à considérer tous les avantages que ça apportait (comme l’empathie et la créativité par exemple) et à ne plus voir ça comme un déficit, mais juste comme une particularité. Je n’ai plus eu envie de la cacher, j’ai voulu assumer cette différence qui fait partie de moi et qui me définit. J’ai réalisé que je n’avais pas à avoir honte de qui je suis. À partir de ce moment-là, je n’ai plus cherché à être normale, mais simplement moi-même, dans la meilleure version possible ! 😊

Alors j’ai pu faire rayonner ma vraie beauté, parce que ce que je montrai à l’extérieur correspondait à qui j’étais à l’intérieur. J’ai arrêté de jouer un rôle. J’étais vraiment moi-même, peu importe, ce que les gens attendaient de moi ou bien si je dérangeais. J’ai pu m’autoriser à être moi-même !

La vraie beauté!

J’ai compris que la véritable beauté, c’était l’authenticité ! Pouvoir rayonner de qui l’on est au fond de nous avec sérénité, quelle merveille ! C’est dommage de vouloir être belle à l’extérieur en cachant qui l’on est à l’intérieur. Parce que nos différences sont aussi des richesses et des ressources que nous pouvons apporter au monde et offrir autour de nous ! 😍

Finalement, j’ai fait la paix avec qui j’étais. Et depuis j’essaye de respecter ma nature : je suis telle que je suis et je veux maintenant permettre à ma personnalité de s’exprimer dans son plein potentiel. Encore plus, je ressens de la reconnaissance d’être qui je suis !

Alors, je vous invite également à faire la paix avec vos différences, vos faiblesses, tout ce que vous voulez cacher. Soyez chaque jour dans le respect et la gratitude pour qui vous êtes, pour pouvoir rayonner de votre vraie beauté !  ☀️

Pour aller plus loin, voici deux articles sur la confiance en soi:

2. Écoute ton intuition, fais-toi confiance !

Une autre leçon que j’ai apprise est que je suis la mieux placée pour savoir ce qui est le meilleur pour moi !

Un choix contrarié

Quand j’étais au lycée, j’ai développé une passion pour la psychologie et c’est donc tout naturellement que j’ai eu envie d’en faire mon métier et de m’inscrire en faculté de psychologie. Mais mon entourage (aussi bien mes professeurs que ma famille), persuadé qu’il n’y aurait aucun débouché m’ont incités à changer d’avis et à plutôt choisir d’étudier la médecine pour devenir psychiatre. Ils m’ont présenté leurs arguments. Ils ont insisté sur le fait que j’étais jeune et que mon intuition n’était pas forcément fiable. Ils m’ont répété qu’ils me connaissaient bien, qu’ils avaient de l’expérience et qu’en fin de compte je devais leur faire confiance. 

Finalement, j’en suis venue à vraiment douter de mes ressentis et de mon instinct qui me poussaient vers la psychologie et non la médecine. J’ai eu l’impression qu’on me demandait de taire mes sentiments et de ne pas en tenir compte dans ma prise de décision. J’ai fini par faire plus confiance à ces avis qu’au mien et je me suis inscrite en face de la faculté de médecine.  

Retournement de situation

Mais je ne me suis pas du tout épanouie pendant ces études qui ne correspondaient ni à mes goûts ni à ma personnalité et qui m’ont apporté beaucoup de stress. Au bout de 5 années, j’étais en burn-out et au bord de la dépression. Finalement, j’ai décidé de quitter la médecine et de faire ce que j’ai toujours voulu faire. Je me suis donc inscrite en faculté de psychologie ! À partir de là, j’ai pu me révéler et me sentir enfin à ma place. 

C’est à cette occasion que j’ai pris conscience que depuis le départ j’avais su ce qui était bon pour moi. Je me suis simplement laissée convaincre que mon ressenti n’était pas fiable et que je ne pouvais pas lui faire confiance

Ma prise de conscience

En fait, j’ai compris que même les personnes les plus aimantes et les mieux intentionnées du monde expriment souvent, à travers leurs avis, des croyances et des peurs (manque de reconnaissance professionnelle, chômage…), ou bien ce qu’elles feraient à notre place. Et parfois, cela n’a rien à voir, ni avec la réalité de la situation ni avec ce qui serait le mieux pour nous.

Puisqu’au fond c’est nous qui nous connaissons le plus, nous détenons toutes les informations pour prendre la meilleure décision possible en ce qui nous concerne ! Nous pouvons et nous devons nous faire confiance et suivre notre propre chemin ! 👍

Je deviens intuitive!

Depuis cette prise de conscience, j’ai décidé de redécouvrir mon intuition que j’avais mise de côté et de lui faire à nouveau confiance. Je réapprends à l’écouter chaque jour pour discerner quels sont les meilleurs choix à faire.

J’en ai fait un principe de vie et j’essaye d’être attentive à mes ressentis lorsque j’ai une décision importante à prendre (professionnelle, familiale…), mais également dans tous les petits dilemmes quotidiens et notamment en ce qui concerne l’alimentation. 🍉

femme mangeant une pastèque

En effet, ça m’a semblé une évidence de manger de manière intuitive en respectant les signaux naturels de faim et de satiété de mon organisme. J’ai remarqué qu’en étant à l’écoute de mon corps et en lui donnant ce dont il avait besoin, j’étais en bien meilleure santé et pleine de vitalité et d’énergie !

Si vous voulez en savoir plus sur l’alimentation intuitive, je vous invite à consulter l’article que j’ai écrit sur le sujet.

3. La vie est courte et précieuse, choisis le bonheur !

Un deuil difficile

Lorsque l’on perd une personne qui nous est chère, cela a souvent pour effet de nous faire relativiser nos problèmes et revoir nos priorités. Cela peut être l’occasion de prendre conscience que l’existence est courte et qu’il faut choisir le bonheur ! ☀️

C’est ce qu’il m’est arrivé à plusieurs reprises et en particulier à la mort de ma cousine Camille. Pour plusieurs raisons cette mort a été vraiment dramatique : tout d’abord les circonstances (un accident de voiture dans lequel j’étais présente), ensuite la période à laquelle ça s’est passé (un moment de ma vie où j’allais vraiment très mal) et enfin la relation que j’avais avec ma cousine (on était aussi proches que des sœurs). 

Mais pour plein de raisons également ce choc a été pour moi l’occasion de changements positifs. Bien sûr que l’épreuve a été rude et qu’au début je me suis culpabilisée d’être en vie alors que Camille n’était plus là. Mais j’y ai vu ensuite une seconde chance !

Une seconde chance!

Ce que je vivais à ce moment-là ne me convenait pas du tout et allait me mener droit vers la dépression si je ne faisais rien. J’ai donc décidé de prendre un tournant à 90 degrés  ! J’ai déménagé, changé de travail et commencé une psychothérapie ! J’ai pris la résolution d’agir pour être plus heureuse. Cet événement aura été en définitive un tremplin vers plus de bonheur !

virage

Le mieux finalement c’est quand même de ne pas attendre qu’il nous arrive une expérience dramatique pour relativiser les choses et placer ce qui compte vraiment au centre de notre vie. On peut tous les jours décider de faire les bons choix pour soi, de veiller à son bien-être et de se rendre disponible pour tous ces petits bonheurs qui parsèment nos journées. On peut apprendre à prendre du recul vis-à-vis des choses négatives et à se réjouir de toutes les merveilles que l’existence nous offre chaque jour.

Vous serez peut-être intéressées d’aller lire mon article sur le bonheur, dans lequel je vous partage 3 outils essentiels pour être plus heureuse !

femme faisant de la poterie

Voilà, peut-être que ces témoignages vous auront inspirés ou encouragés ! N’ayez pas peur de vous laisser transformer et façonner par la vie ! 😉

Et vous, quelles sont les expériences qui vous ont permis de vous réinventer et de tracer votre propre chemin authentique ?

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous pourriez aussi aimer...

4 Comments

  1. bonjour Marie, merci d’avoir participé à ce carnaval d’articles en nous partageant un bout de toi qui nous permet de faire plus ample connaissance et comprendre ce qui t ‘anime aujourd’hui. Il n’est jamais trop tard pour un Nouveau Départ, n’est ce pas?! Quand on écoute la voix de son cœur, on se sent vivant et rien que pour ça cela vaut le coup! A très vite!

    1. Marie Lind says:

      Merci Florence!
      Oui tu as raison, il n’est jamais trop tard! On peut toujours apprendre de la vie!

  2. Merci pour ce beau témoignage. Ce que tu exprimes résonne beaucoup chez moi. C’est difficile de lâcher prise et de suivre ce que la vie apporte. Mais on y gagne beaucoup sur le chemin !

    1. Marie Lind says:

      Merci beaucoup Caroline!
      Tu as raison, lâcher prise fait peur!
      Je me dis toujours que la vie ne me donne jamais d’épreuves que je ne suis pas capable de surmonter ou pour lesquelles je ne suis pas prête!
      Ca m’aide à avoir confiance!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *